DÉMARRAGE RÉUSSI POUR CATALIS

DÉMARRAGE RÉUSSI POUR CATALIS :

L’INITIATIVE PROGRESSE ET MAINTIENT L’INTÉRÊT DE L’ÉCOSYSTÈME DES SCIENCES DE LA VIE

MONTRÉAL (Québec), le 25 octobre 2017 — À l’occasion de l’Assemblée des partenaires, le comité directeur de CATALIS a présenté le plan d’action quinquennal qui propulse le démarrage de l’initiative annoncée dans la « Stratégie québécoise des sciences de la vie » du gouvernement du Québec. CATALIS Recherche clinique Québec, anciennement désigné sous le nom d’Initiative de recherche clinique précoce (IRCP), vise à faire du Québec un endroit mondialement reconnu pour la réalisation d’études cliniques précoces.

La collaboration des organisations publiques et privées s’articule autour des cinq axes stratégiques du plan d’action 2017-2021, soit l’excellence opérationnelle des centres hospitaliers, le leadership médical du Québec, la synergie des parties prenantes en sciences de la vie, l’engagement des patients et la valorisation de l’innovation en recherche clinique précoce. Ces axes se déclinent en actions ciblées visant, entre autres, à la mise en place d’un système de qualification d’excellence des comités d’éthique à la recherche et l’adoption de contrats types à travers l’ensemble des hôpitaux membres.

« Le plan d’action proposé pour CATALIS marque un moment clé au sein de notre secteur, car il est le fruit de nombreuses discussions avec l’ensemble des parties prenantes en sciences de la vie. Non seulement il permettra de soutenir la réalisation d’études cliniques précoces, mais il contribuera aussi à optimiser l’ensemble des performances de la recherche clinique au Québec », mentionne Danika Laberge, directrice générale de CATALIS.

« Je suis très heureuse de constater l’intérêt marqué de l’écosystème québécois des sciences de la vie envers CATALIS, a souligné la vice-première ministre du Québec, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade. Tant les centres hospitaliers que l’industrie ont la volonté d’arrimer leur expertise et de la mettre au service d’un objectif commun. Je crois fermement que c’est ainsi que nous positionnerons le Québec comme un acteur clé de la recherche clinique précoce à l’échelle internationale. »

« Le Québec se démarque par l’expertise médicale et scientifique de ses chercheurs, par la diversité de sa population, ainsi que par la haute technologie qui caractérise ses installations hospitalières et ses centres de recherches modernes, ajoute le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barette. Je suis enthousiaste à l’idée que la population accède plus rapidement à des traitements novateurs uniques au monde grâce au rôle de coordination de CATALIS. »

D’ailleurs, le train est en marche pour CATALIS qui a déjà débuté sa collaboration avec les trois centres hospitaliers universitaires fondateurs : le Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), le Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine et le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) afin d’optimiser la performance des études cliniques dans ces établissements.  Pour atteindre les cibles de performances exigeantes de la recherche clinique précoce, CATALIS travaille étroitement avec la direction de la recherche de ces centres hospitaliers ainsi qu’avec le gouvernement. Cette cohésion devrait faciliter la mise en place au Québec des meilleures pratiques mondiales, d’autant plus que CATALIS a l’intention de promouvoir le déploiement du projet à l’ensemble de la province.

« Nous accueillons très positivement le plan d’action proposé par CATALIS. En plus de la mobilisation qu’elle créée, cette structure fixe un cadre de performance clair qui guide nos établissements quant aux efforts à déployer pour améliorer notre compétitivité, tout en respectant nos caractères distinctifs », a exprimé Carole Jabet, représentante des trois centres hospitaliers universitaires au sein du comité directeur de CATALIS et directrice adjointe aux opérations du CRCHUM.

« Médicaments novateurs Canada accueille avec enthousiasme le projet CATALIS, issus de la Stratégie québécoise en sciences de la vie en vue d’attirer davantage d’essais cliniques au Québec.  Cette initiative stratégique pour le Québec est fort prometteuse et s’aligne avec les propos du mémoire que nous avons transmis il y a quelques mois au gouvernement du Québec. Nous sommes également heureux de constater que des cibles concrètes et ambitieuses ont été établies », a déclaré Frédéric Alberro, directeur pour le Québec de Médicaments novateurs Canada.

À propos de CATALIS

CATALIS est la matérialisation de l’IRCP, un vaste projet initié par Montréal InVivo et ses membres afin de positionner le Québec sur l’échiquier mondial de la recherche clinique en favorisant les investissements privés et en maximisant ses retombées sur les plans humain, économique et social. Aujourd’hui hébergé par le CQDM, ce projet est financé à la fois par le gouvernement du Québec (5,3 M$) et par les organisations suivantes : GlaxoSmithKlein, Pfizer, Abbvie, Médicament novateur Canada, Fond de recherche du Québec Santé, et Servier (1 M$).

Appuyé par ces partenaires et soutenu par la masse critique d’organisations québécoises publiques et privées en recherche clinique, CATALIS souhaite faire du Québec un centre reconnu mondialement pour l’initiation, le design, la conduite et l’analyse d’études de recherche cliniques précoces; donner accès aux patients du Québec à des interventions innovantes ; et faciliter le succès du développement de médicaments et de technologies de santé prometteurs.

Pour plus de renseignements sur ce vaste projet, visitez le www.catalisquebec.com.

-30 –

Renseignements

 Danika Laberge, PMP

Directrice générale

dlaberge@catalisquebec.com

 

CATALIS

Hébergée par le CQDM

7140, rue Albert-Einstein, bureau 100, Montréal (Québec)  H4S 2C1

Leave A Comment