Le système Nagano est maintenant interconnecté à l’ensemble des établissements du Québec

CATALIS lance la nouvelle interface « MULTI », qui permet aux établissements publics du réseau de la santé et des services sociaux du Québec connectés à Nagano de communiquer entre eux pour la gestion et l’approbation des projets de recherche clinique multicentriques.

Le projet Nagano MULTI, qui a nécessité plus de 18 mois de développement, a été rendu possible grâce au travail conjoint de SEMI Solutions Médicales et de l’initiative CATALIS, et soutenu par les partenaires de l’initiative.

« Afin de réaliser notre mission de positionner le Québec comme leader en recherche clinique précoce, il apparaissait prioritaire de maximiser l’efficacité administrative des établissements en optimisant leur outil de communication et de gestion pour les projets de recherche. Cette solution est appropriée, puisqu’un grand nombre d’établissements publics du réseau a entrepris des démarches pour implanter le système Nagano », affirme Danika Laberge, directrice générale de CATALIS Québec.

Le système informatique Nagano est actuellement utilisé par plus de 16 établissements au Québec pour gérer tous les aspects d’autorisation d’un projet de recherche d’un établissement, notamment les évaluations scientifique, éthique, ainsi que de convenance institutionnelle. Jusqu’à tout récemment, les systèmes Nagano des établissements opéraient en silos. Avec cette nouvelle interface de communication, les établissements du réseau pourront accéder à certaines informations des autres sites, ce qui devrait faciliter le démarrage et la gestion en continue des projets de recherche clinique multicentriques.

« Depuis 2016, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec permet aux établissements de conduire une seule évaluation éthique pour un projet de recherche multicentrique. Malgré cette opportunité censée harmoniser le démarrage coordonné des essais cliniques, il était difficile d’en maximiser les retombées, notamment parce que nos systèmes informatiques n’étaient pas adaptés. Nous sommes ravis de pouvoir enfin bénéficier de telles fonctionnalités, ce qui devrait grandement faciliter nos opérations et celles des chercheurs au quotidien », explique Marie Hirtle, présidente du comité d’éthique de la recherche du Centre universitaire de santé McGill.

La nouvelle interface MULTI a été déployée le 1er mars 2019 et est disponible pour tous les nouveaux projets de recherche déposés dans ce système. Les études déposées avant cette date seront interconnectées au cours de l’été 2019.

Partager: